You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

VAL'MEUBLES - Lauréat des trophées de la CCI Nord Isère catégorie Commerce remarquable

Créée en 1968 à Saint Bueil Val’ Meubles est, avec ses vingt salariés pour un chiffre d’affaires de 2,50 millions d’euros, un bel exemple de longévité et de commerce performant. Thierry Lombard, qui a repris l’entreprise de son père en 2010, baigne dans le bois et le meuble depuis toujours et a su, en associant savoir-faire, stratégie et sens du commerce, développer une enseigne de renommée.

Témoignage.

NIE : Thierry Lombard, vous êtes avec Val’ Meubles le dernier représentant d’un secteur économique jadis florissant qui avait fait de Pont-de-Beauvoisin la capitale régionale du meuble. Comment expliquez-vous votre remarquable longévité ?

Thierry Lombard : Notre principale force vient de notre statut de fabricant et de notre capacité à faire du sur-mesure. Les distributeurs de meubles aujourd’hui proposent des éléments standards qui ne répondent pas aux besoins d’une clientèle exigeante. Vous pouvez en revanche venir chez nous avec le dessin d’un meuble que vous avez imaginé et nous le réaliserons ! L’enjeu pour nous consiste également à proposer une gamme complète. A l’exception des cuisines et salles de bain, nous disposons d’un catalogue pour toute la maison. Nous avons également des partenariats avec des marques renommées comme Stressless pour des produits de confort spécifiques. Enfin, notre positionnement haut de gamme nous sécurise : nous constatons qu’en période de crise nous avons peu de baisse de chiffre d’affaires, de même qu’en période faste, notre progression reste modeste.

NIE : Comment faites-vous connaître ce savoir-faire ?

TL : Nous commercialisons en partie via notre magasin et le show-room. Notre notoriété assure un flux régulier de demandes. L’atelier, l’exposition des meubles, ou encore l’accueil sont des marqueurs importants pour donner envie à nos clients d’aller au bout de leurs envies. Par ailleurs nous restons très actifs commercialement via les foires régionales auxquelles nous participons. Lyon, Grenoble, Romans, Chambéry, La Roche-sur-Forons, et quelques autres sont essentielles. Chaque foire mobilise une partie de nos ressources : nous adaptons nos argumentaires, nous élaborons une stratégie d’animation avec des promotions… La concurrence est présente sur les foires et nous oblige à être proactifs pour gagner des marchés. Être performant sur une foire ne se fait pas du jour au lendemain, tout doit être réuni : la renommée, l’emplacement, les vendeurs, l’offre…

NIE : L’impact des foires est suffisant pour votre activité ?

TL : Pour l’amplifier, nous disposons d’un budget communication pour des mailings, des relations presse… tous types d’actions qui assurent notre notoriété. Le site internet est également un vecteur d’acquisition de clients.

NIE : Jusqu’où s’étend cette notoriété ?

TL : Nous sommes avant tout des acteurs régionaux. D’ailleurs Val’ Meubles travaille localement : nous achetons les bois sur pied dans les forêts voisines, c’est une scierie des Abrets qui débite les grumes, nous faisons sécher et nous fabriquons sur place. Nous animons un circuit court ! Nous avons adhéré au programme "mon achat créé mon emploi". Cette démarche vise à développer l'emploi au niveau national.

NIE : Quelles sont vos perspectives de développement ?

TL : Nous restons fidèles à nos principes mais le métier évolue et nous avec. Nous allons par exemple investir dans une machine d’usinage numérique. Notre priorité reste de garder la maîtrise de nos process et donc de nos prix, gages de notre pérennité.  Le renforcement de notre savoir-faire est donc à l’ordre du jour !

Information

Editor :


Author of the publication :


Title of the publication :


Date of the publication :


Published


Publication :


Business :


Themes :