You are here:  Navigation > Public space > Home

  voeux3 vignette

 

Rejoignez un Club en fonction de votre profil et de vos besoins

COMMERCIAL, MARKETING
& COMMUNICATION

 

 
JEUNES ENTREPRISES
   
PERFORMANCE INDUSTRIELLE    
RH, MANAGEMENT & STRATÉGIE    
TOURISME & MONTAGNE
CLUB EURO ALPIN
   

GREX INTERNATIONAL
(
réservé aux adhérents Grex)

   

 



  partenaires2020

         
        Suivez-nous 
sur les réseaux sociaux
         
        fb50x50   twitter50x50   linkedIn50x50   youtube50
                     
 

Les Bistrots de Pays s’installent en Nord Isère

Quatre établissements répartis sur les territoires du Pays Roussillonnais, des Vals du Dauphiné et de Bièvre Valloire viennent de recevoir le label "Bistrot de Pays".

Cette initiative va au-delà d’une démarche qualité qui ambitionne de valoriser les spécificités d’un terroir. En effet, depuis plus de 20 ans, la Fédération Nationale des Bistrots de Pays labellise les bars, cafés et restaurants volontaires, dans le but de conserver et d’animer l’activité économique et sociale des villages où ils sont implantés. L’objectif de ce réseau est d’apporter une plus-value et de créer une dynamique vertueuse à l’échelle des petits pays. En valorisant les produits locaux, en favorisant la visibilité des commerces ruraux, c’est l’ensemble des atouts touristiques d’un espace géographique qui s’en trouve mis en avant.

L’avenir est local

La sélection des établissements éligibles au label s’appuie sur le référentiel de la Fédération Nationale des Bistrots de Pays. "Ceux-ci doivent être situés sur une commune de moins de 2 000 habitants, être l’un des derniers commerces ouvert toute l’année et proposer de la restauration avec des produits du terroir" précise Jérôme Guillot, gérant de "La Grange" (Torchefelon). Il y a ensuite une évaluation du candidat sur près de 130 points (accueil, hygiène, fournisseurs...) et enfin une journée de formation. Selon les heureux élus, l’investissement (200€ d’adhésion à la Fédération Nationale par an) est vite rentabilisé. "D’abord parce que c’est l’occasion de se remettre en question, de changer ses habitudes et c’est parfois salutaire !", observe Olivier Hugonin, le patron de "Douceurs d’Autrefois" (Semons). Mais aussi parce que la notoriété des "Bistrots de Pays" est réelle. "Ce label rassure et nous a déjà apporté de nouveaux clients", poursuit le restaurateur.

Créer du lien

L’enjeu n’est cependant pas limité au niveau qualitatif. Il s’agit aussi de créer du lien profitable à l’ensemble des acteurs locaux. Ainsi, les Bistrots de Pays peuvent proposer des circuits touristiques conduisant vers leurs propres fournisseurs. "Nous nous engageons aussi à créer un minimum de trois événements par an", complète Pascal Rey, au comptoir de "La Guinguette"(Panissage). Pièces de théâtre, accueil du festival des Barbares ou encore concerts viennent recréer une convivialité locale qui a pu se diluer. L’appétit venant en mangeant, les quatre nouveaux membres ont déjà eu l’idée de créer une synergie en proposant une "assiette du Bistrot" commune. "En mettant ainsi en avant légumes, charcuteries, viandes et fromages locaux, nous illustrons notre démarche", commente Martial Bouchard du "Petit Campagnard" (La Chapelle de Surieu). Une invitation qui ne se refuse pas.

Les Bistrots de Pays ont 20 ans !

A la fin des années 1980, alors directeur d’un syndicat intercommunal aux portes de Brive-la-Gaillarde, Bernard Reynal se désole de la désertification des villages du territoire.

"J’ai cherché un levier pour stimuler la fréquentation des bistrots et pérenniser une vie au cœur des villages", explique le Président de la Fédération Nationale des Bistrots de Pays. Lui vient l’idée de créer une marque qui apporterait attractivité et visibilité pour les bistrots. "Pour que cela marche, il fallait tout de suite une logique de réseau !", souligne Bernard Reynal. Le projet devient réalité à Forcalquier, en 1993, avec la création du premier réseau. Après un déploiement en Midi-Pyrénées, les professionnels se structurent et fondent la Fédération des Bistrots de Pays en 2003, en demandant à Bernard Reynal d’en prendre la présidence. Les principes fondateurs sont maintenus et affirmés : des villages de moins de 2 000 habitants, un travail en réseau, un lien avec les producteurs locaux.

20 ans après les premiers labellisés, ce sont plus de 230 bistrots répartis dans neuf régions et vingt-trois départements qui donnent corps à l’idée initiale. Une étude réalisée en 2013 a montré que le label Bistrot de Pays apportait en moyenne de 15 % à 30 % de fréquentation et de chiffre d’affaires supplémentaires à ses membres. "Pour développer le label, il nous faut maintenant des partenaires privés", conclut le Président.

Contact à la CCI Nord Isère Yasmina Gentil 04 74 31 44 07