You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Une équipe de recherche grenobloise nominée pour le Prix de l'inventeur européen 2014

Philippe Cinquin et Serge Cosnier dirigent, à l’université Joseph Fourier de Grenoble, le laboratoire qui a développé une biopile implantable miniature qui utilise le glucose du corps humain comme source d’énergie. Leurs travaux ont été retenus par l'Office européen des brevets (OEB) pour la finale du Prix de l'inventeur européen 2014 dans la catégorie Recherche.

Une équipe scientifique grenobloise nominée pour le Prix de l'inventeur européen

Philippe Cinquin, médecin et mathématicien, Professeur à l’Université Joseph Fourier, directeur du laboratoire TIMC-IMAG (UJF/CNRS) et Serge Cosnier, bio-électrochimiste, directeur de recherche CNRS, directeur du laboratoire DCM (CNRS/UJF) sont co-inventeurs d’une biopile implantable miniature qui génère de l’électricité à partir du glucose produit par le corps humain. Cette invention brevetée en 2010 constitue une avancée historique remarquable qui vaut aux deux chercheurs grenoblois de se voir nominer comme finalistes par l’Office européen des brevets (OEB) pour le Prix de l’Inventeur Européen dans la catégorie « Recherche ». La remise de l’Oscar européen de la recherche et de l’innovation se déroulera le 17 juin à Berlin.

Le sucre est la source d’énergie des cellules vivantes : le glucose circule dans le sang et apporte au corps l’énergie dont il a besoin. Le fait qu’il soit toujours disponible, fait du glucose une source d’énergie sans pareil pour les stimulateurs cardiaques et autres implants. M. Cinquin et Cosnier ont utilisé cette propriété en développant une biopile miniature qui génère de l’électricité à partir du glucose présent dans le corps. Elle peut ainsi alimenter par exemple un stimulateur cardiaque sans limite temporelle. C’est tout particulièrement intéressant pour la nouvelle génération de ces dispositifs, les stimulateurs cardiaques sans fils, directement vissés dans le cœur, et pour lesquels l’alimentation électrique est un point particulièrement sensible.
C’est la raison pour laquelle l’un des leaders internationaux des stimulateurs cardiaques, la société Sorin participe, aux côtés de TIMC-IMAG, du DCM, du LGP2 et du CEA-LETI, au projet de recherche « Biopiles Implantables à Glucose » du programme Nanobiotechnologies des Investissements d’Avenir.

« Grâce aux travaux de Philippe Cinquin et de Serge Cosnier, la technologie médicale s’est rapprochée d'un de ses buts : pouvoir fournir des sources d’énergies inépuisables pour les implants », commente Benoît Battistelli, Président de l’OEB, lors de l’annonce des nominations au Prix de l’Inventeur Européen. « Les avancées de cette équipe de scientifiques français offrent la possibilité à des millions de porteurs d’implants d’éviter une chirurgie de révision, une hospitalisation et donc des risques médicaux. »

Source : extrait communiqué de Presse Université Joseph Fourié Grenoble 29/04/2014

Découvrez la vidéo de présentation :

Information

Editor :

Administration de Grenoble Ecobiz

Published


Themes :