You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Celette France - Lauréat des 16ème Trophées Nord Isère

Celette France - Lauréat des 16ème Trophées Nord Isère dans la catégorie Formation continue

Un virage bien négocié

Leader mondial de la fabrication d’outillage spécifique de réparation automobile, l’entreprise Celette, dont le siège est à Vienne, a investi sur la formation et les compétences des salariés pour améliorer ses résultats.

Après le rachat de Celette en 2011, le défi de Bruno Guerre, son nouveau PDG, était de reconquérir la confiance des clients avec un nouveau projet visant la performance de l’entreprise.

Un management collaboratif et opérationnel

Tout d’abord, il a recentré l’activité sur 15 000 m2 - et non plus 40 000 - pour regrouper les salariés des bureaux et des ateliers et entamer une refonte du management. "Quand une entreprise dépose le bilan, commente Bruno Guerre, le produit peut être en cause, mais on peut dire aussi que c’est en partie la responsabilité du management. Et pour renouer avec la rentabilité, il ne suffit pas de se contenter de réduire les charges, il faut aussi travailler sur l’encadrement".

Pour donner un nouvel élan à l’entreprise et rompre avec sa culture passée, il décide de mettre fin à un processus de décision pyramidale. Il instaure un management collaboratif et opérationnel en s’appuyant notamment sur un  plan de formation. "Même si la formation est dans le droit du travail, elle est souvent réservée aux cadres, note le dirigeant. Je l’ai confiée, non pas aux ressources humaines, mais à une personne responsable de la qualité en atelier. On a défini les programmes en fonction des retours clients pour mieux répondre à leurs besoins et travailler sur la qualité".

La formation pour tous

En ayant recours, en particulier, aux modules proposés par la CCI Nord Isère et l’AFPI, l’entreprise Celette forme, par exemple, sur la métrologie pour le contrôle des équipements fabriqués ou sur la logistique pour la gestion des flux des commandes. L’apprentissage des langues est également développé comme l’utilisation approfondie de certains logiciels. Au total, depuis deux ans et demi, 500 jours de formation ont été dispensés de manière égale auprès des 100 salariés, soit deux jours par an et par personne. "L’objectif est que chacun améliore ses compétences, rappelle Bruno Guerre. Même s’il est difficile de mesurer les résultats, on voit bien que l’entreprise tourne mieux qu’avant et que les retours clients sont bons. L’état d’esprit a changé et le personnel considère que l’accès à la formation est plus équitable que par le passé. Il se sent impliqué dans l’amélioration de la qualité et voit son avenir en termes d’évolution". Par ailleurs, afin d’optimiser son plan de formation, la direction a souhaité la mise en place d’un véritable dialogue avec les formateurs permettant de répondre efficacement aux attentes des salariés.

Une évolution en marche

Entre 2011 et 2013, le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé de 12 à 14 millions d’euros. Elle a amélioré ses outils de production et travaille actuellement sur le développement de son réseau mondial de distributeurs et la performance de son bureau d’études. "A ce jour, dans le monde, on fabrique 250 à 300 modèles de voitures dont beaucoup ne roulent pas en Europe. Nous devons trouver des solutions innovantes pour suivre cette évolution, car notre position de leader vient du fait que nous fabriquons un outillage de réparation spécifique adapté à chaque voiture. Nos concurrents fabriquent des systèmes universels avec des risques d’erreurs très élevés. Nos produits sont plus précis, simples à utiliser et dix fois plus rapides. Nous sommes sur 100 modèles, l’objectif est d’être sur les 300 d’ici quatre ou cinq ans".

Pour en savoir plus sur l'entreprise : www.celette.com

 

Information

Editor :


Author of the publication :


Title of the publication :


Date of the publication :


Published


Publication :


Business :


Themes :