You are here:  Navigation > Public space > Notre offre > News
 

Figuet - Lauréat des 16e Trophées Nord Isère

Figuet - Lauréat des 16e Trophées Nord Isère dans la catégorie Développement et stratégie commerciale France.

Créée en 1976, l’entreprise Figuet illustre de belle manière les capacités industrielles du Nord-Isère. La société conçoit et usine des pièces métalliques sur mesure pour des machines spécifiques et complexes. Dans cette activité à forte technicité, l’entreprise a su investir pour rester compétitive et valoriser ses compétences.

"Dans nos ateliers, il y a un concentré de savoir-faire et d’expérience porté par l’ensemble des collaborateurs", commence Benoît Figuet, le dynamique gérant. Le contexte technique élevé et recouvrant de nombreux champs d’action, les combinaisons infinies mêlant matériau, taille, forme, fonction… toutes ces spécificités métiers requièrent un niveau de compétences qui ne s’acquiert pas en un jour, ni même sur les seuls bancs de l’école.

Un précieux logiciel

L’industrie en général, le secteur de l’énergie, du luxe, de la pharmacie ou encore les bureaux d’études qui fabriquent des machines particulières (chaînes de montage par exemple) commandent à la société Figuet les pièces métalliques nécessaires à leur propre activité. Fabriqués à l’unité ou en petite série, les modèles (qui peuvent mesurer jusqu’à 6 m) sont réalisés sur mesure, en suivant un cahier des charges précis, auquel s’ajoutent jusqu’à 500 plans de détails pour spécifier toutes les caractéristiques de l’ensemble. Les matières utilisées varient selon la fonction que remplira la pièce : métal, plastique, inox… Chez Figuet, chaque commande s’avère singulière, elle est donc complexe à deviser. "Nous manquions aussi de visibilité pour piloter notre activité et garantir notre marge", poursuit Benoît Figuet.

C’est pourquoi la direction a investi fin 2012 dans un logiciel de GPAO (Gestion de Production Assistée par Ordinateur). L’outil modélise les étapes récurrentes, mémorise et exploite l’historique afin de pouvoir automatiser la majeure partie du chiffrage. Par exemple, l’estimation des besoins en matières premières est calculée automatiquement et sans erreur en entrant les cotes et les volumes de la pièce à usiner. Pour une meilleure traçabilité, chaque pièce dispose d’un code-barre qui est scanné par les opérateurs à chaque opération.

Investir pour aller plus loin

Ainsi, la gestion est plus fine "et nous connaissons sans erreur en fin de mission le delta entre le temps prévu et le temps réellement investi sur une pièce", se félicite le dirigeant. Le logiciel peut même être paramétré pour émettre une alerte si le volume horaire menace d’être dépassé. De surcroît, le logiciel de GPAO fait de l’ordonnancement au niveau de l’ensemble de l’atelier et optimise le process. Il a été déployé à tous les niveaux de l’entreprise et accompagné d’un plan de formation en interne. Dans le même élan, l’entreprise a investi dans un nouveau tour à commande numérique qui change d’outils automatiquement. C’est aussi un gain de temps et de productivité. "On s’est rendu compte qu’il fallait investir pour rester performants et s’ouvrir à d’autres marchés", observe Benoît Figuet. Outre l’achat de logiciels, Figuet a également beaucoup travaillé sur ses atouts pour valoriser sa compétitivité sur des marchés très concurrentiels : l’écoute client, des conseils très pointus, des relations de proximité et une forte réactivité. "Nous le faisons, alors il faut le faire savoir !", note le dirigeant. Cette posture a fait mouche lors de la dernière édition des Rencontres Interrégionales de Sous-Traitance. Participant pour la 4ème fois, l’entreprise a de nouveau transformé les contacts pris en commande ferme.

Information

Editor :


Author of the publication :


Title of the publication :


Date of the publication :


Published


Publication :


Business :


Themes :